18.12.04

Un ange est passé ...

Je ne sais pas par quel bout vous raconter cette histoire. Elle est pratiquement passée inaperçue dans les media et pourtant l'évènement a bien eu lieu et le photographe d'Entrelacs, votre blog préféré, était là pour immortaliser la scène (voir photo ci-dessous). Oui, nous avons retrouvé la planque de Un ange passe, le livre qui avait disparu de l'étagère du mystérieux Livrovorus depuis plusieurs jours et que nous recherchions en vain depuis.
Une "release alert", sorte de code secret utilisé par la secte des bookcrosseurs, que nous avions opportunément interceptée, nous a permis de localiser le fuyard dans les environs de Juvisy-sur-Orge, charmante bourgade de l'Essonne située, comme son nom le laisse présager, le long de l'Orge, paisible cours d'eau en temps ordinaire, mais que les intempéries peuvent transformer en torrent impétueux. Et depuis deux jours, il pleuvait dans la contrée. Notre livre s'était-il noyé dans ce traître cours d'eau en tentant de semer ses poursuivants ? Qui pouvait bien en vouloir à cet ange, sinon le sinistre Livrovorus, furieux que le livre lui ait échappé ? Après des heures d'enquête minutieuse, de méticuleux recoupements, et d'analyse des messages sybillins envoyés par le sieur Livrovorus sur une fréquence secrète, l'ange, le fuyard, le transfuge d'étagère, était enfin localisé, précisément au pied de l'immeuble d'où je vous écris, au fond d'un trou à rat. On l'a sorti de là, hagard, hirsute, avec une barbe argentée de plusieurs jours, sa dentition était correcte, ses ailes un peu froissées, certes, mais rien d'irrémédiable. L'ange avait réussi son évasion de l'antre de Livrovorus, ce dévoreur de livres, cet ogre sans scrupule qui terrorise les petits livres, spécialement ceux de la collection Folio à 2€ d'ailleurs, les menaçant de les avaler en entier en moins d'une heure de lecture. Et, selon nos sources, il a déjà mis ses menaces à exécution à plusieurs reprises. Enfin cette fois, un ange - deux ailes - a recouvré la liberté et prend chez moi un repos bien mérité. Le livre est là, juste à côté de moi. D'un orange très appétissant. Deux ailes emportent deux pieds bien croquignolets. Ca me dirait bien d'y goûter, tiens, juste un peu ...

Le livre de Livrovorus, tout juste sorti de son trou.

Lisez l'article en entier.

16.12.04

Retour sur quelques questions restées en plan

Je me rends compte que la mise en place de ce blog m'a empêché de t'apporter quelques réponses aux questions que tu me posais dans le post "Welcome back". D'abord merci pour ce que tu dis de mon site sur Nancy Huston mais je suis très conscient de ses imperfections et de ses manques. J'aimerai arriver à faire quelque chose qui soit plus digne de cet écrivain que j'adore (pas inconditionnellement néanmoins puisqu'un de ses romans n'a pas trouvé grâce à mes yeux - Dolce Agonia - mais c'est bien le seul). J'ai prévu une partie du site où j'analyserais toute l'oeuvre de NH sous un angle particulier. Mais j'ai bien peur que l'ampleur de la tâche ne me dépasse et que je ne sois jamais à même de compléter ces pages, pour l'instant vides. Peut-être qu'à la faveur de la présentation que je me suis engagé à faire pour le Coq à l'Âne, je vais pouvoir ajouter 2 ou 3 paragraphes à cette partie, ce sera probablement tout ce que je saurai faire.

Les couleurs ? Oui elles avaient une signification au moment où je les ai choisies (il y a environ 5 ans maintenant). Je pense que NH cherche les lumières possibles dans un monde où les ténèbres menacent sans arrêt de tout recouvrir. Et l'instrument qui peut apporter un peu de lumière c'est l'écriture, c'est la littérature.
D'où l'idée (un peu simple, j'en conviens) de faire ce site en blanc sur fond noir. Et le rouge est également présent car c'est le symbole à la fois de l'amour et du déchirement, de la passion et de sa mise à mort (songeons au poignard, véritable personnage du roman Une adoration). Voilà ce que je peux dire là dessus. Maintenant, est-ce que ça fait un beau site, agréable à lire ?   

L'histoire de la biographie semi-fictive (je l'avais appelée "biographie imaginaire") est un peu compliquée et je ne suis pas sûr d'en avoir complètement démêlé les fils. Nous en reparlerons une autre fois.

   Les enfants (et aussi la maternité) sont très présents dans l'oeuvre de Nancy Huston et c'est un des angles qui me semblent importants pour comprendre son oeuvre. Ils sont présents dans ses livres pour enfants évidemment (3 ou 4 à ce jour), dans ses romans (Instruments des ténèbres, La virevolte, Prodige, Une adoration, notamment) et aussi dans ses essais comme dans Le journal de la création. Elle a également publié avec une photographe Les visages de l'aube, un livre de photos commentées de bébés qui viennent de naître. J'essaierai de comprendre un peu tout cela pour mon exposé.

Et pour finir : non, à ma connaissance il n'existe pas de site officiel de Nancy Huston. Il existe bien des pages isolées (comme celle du site Wikipedia), il y a un dossier NH sur le site initiales.org, mais toujours aucun site sur l'ensemble de son oeuvre. J'avais mis en ligne cette esquisse en 2000. Presque 5 ans plus tard, NH est toujours absente de la toile. J'aimerai arriver à combler un peu ce vide ...

Lisez l'article en entier.

14.12.04

Entrelacs est sur Google !



Entrelacs est sur Google (cliquez pour agrandir)

Lisez l'article en entier.

10.12.04

Un poème de Coline


Coline à Belle-Ile en Mer en 2004

Un jour...

Un jour j'irai en Afrique
Puis en Amérique.

Un jour j'aurai de l'argent
Et je m'achèterai un éléphant.

Un jour je vivrai au jour le jour.
Et ce jour , je verrai la vie en rose,
Comme un bouton de rose.

Je vois la vie comme je la décris:
Le jour sourira, la nuit pleurera.

Coline (10 ans), le 11 décembre 2004

Lisez l'article en entier.

7.12.04

Die Loreley


1. Ich weiß nicht, was soll es bedeuten,
Daß ich so traurig bin,
Ein Märchen aus uralten Zeiten,
Das kommt mir nicht aus dem Sinn.
Die Luft ist kühl und es dunkelt,
Und ruhig fließt der Rhein;
Der Gipfel des Berges funkelt,
Im Abendsonnenschein.

2. Die schönste Jungfrau sitzet
Dort oben wunderbar,
Ihr gold'nes Geschmeide blitzet,
Sie kämmt ihr goldenes Haar,
Sie kämmt es mit goldenem Kamme,
Und singt ein Lied dabei;
Das hat eine wundersame,
Gewalt'ge Melodei.

3. Den Schiffer im kleinen Schiffe,
Ergreift es mit wildem Weh;
Er schaut nicht die Felsenriffe,
Er schaut nur hinauf in die Höh'.
Ich glaube, die Wellen verschlingen
Am Ende Schiffer und Kahn,
Und das hat mit ihrem Singen,
Die Loreley getan


1. Loreley Mon Coeur,
pourquoi ces noirs présages?
Je suis triste à mourir.
Une histoire des anciens âges
Hante mon Souvenir.
Déjà l'air fraîchit, le soir tombe,
Sur le Rhin, flot grondant;

2. Là-haut, des nymphes la plus belle,
Assise, rêve encore;
Sa main, où la bague étincelle,
Peigne ses cheveux d'or.
Le peigne est magique.
Elle chante, Timbre étrange et vainqueur,
Tremblez fuyez! la voix touchante
Ensorcelle le coeur.

3. Dans sa barque, l'homme qui passe,
Pris d'un soudain transport,
Sans le voir, les yeux dans l´espace,
Vient sur l`écueil de mort.
L´ecueil brise, le gouffre enserre,
La nacelle est noyée,
Et voila le mal que peut faire
Loreley sur son rocher.


Heinrich Heine,
né à Düsseldorf le 13 Déc. 1797
mort à Paris le 17 Fev 1856



Lisez l'article en entier.

Un deuxième essai : Nuit rhénane

Mon verre est plein d'un vin trembleur comme une flamme
Écoutez la chanson lente d'un batelier
Qui raconte avoir vu sous la lune sept femmes
Tordre leurs cheveux verts et longs jusqu'à leurs pieds

Debout chantez plus haut en dansant une ronde
Que je n'entende plus le chant du batelier
Et mettez près de moi toutes les filles blondes
Au regard immobile aux nattes repliées

Le Rhin le Rhin est ivre où les vignes se mirent
Tout l'or des nuits tombe en tremblant s'y refléter
La voix chante toujours à en râle-mourir
Ces fées aux cheveux verts qui incantent l'été

Mon verre s'est brisé comme un éclat de rire


Nuit Rhénane - Alcools - Guillaume Apollinaire


Lisez l'article en entier.

Premier Essai

Essayons quelques mots pour commencer ...
ensuite on verra bien !

[petite explication : ceci est le premier post qui a été fait sur ce blog. Ensuite, Lesezeichen et moi avons recopié (ci-dessous) les messages que nous nous étions envoyés par courriel avant la création du blog, en gardant leur date d'envoi. Vous pouvez donc les voir (et les commenter) ci-dessous ou sur la page "novembre".]

Lisez l'article en entier.

2.12.04

c'est marrant, je te croyais francophone de naissance

C'est marrant, je te croyais francophone de naissance et voilà que dans ton mail il y a 2 petites "erreurs" de français qui me font croire que peut-être non. Et dans ton dernier paragraphe tu me confirmes que le français n'est pas ta langue maternelle. Mais alors quelle est ta langue maternelle ? L'allemand ? Les 2 erreurs sont (ne le prends pas mal, ce sont vraiment des broutilles mais comme c'est très très rare chez toi, je me permets de te les signaler.): 1) on dit "le hasard" et non "l'hasard". et "dû au hasard" et non dû à l'hasard. 2) rhume est masculin. Un gros rhume et non une grosse rhume. ;-) Voilà. pas de quoi fouetter un chat. Et j'espère que ta grosse rhume va mieux !

J'ai étiquetté 29 ou 30 bouquins à lâcher au MBC Strasbourg. Ca va peser lourd, d'autant que je m'y rends en train ! Mais normalement Mamoune devrait venir m'accueillir à la gare. Donc ça va. Il n'y a que le trajet Juvisy-Gare de l'Est qui risque d'être un peu sportif mais ça va me faire du bien ...

En ce qui concerne les cercles de lecture, nous sommes entrés en contact PetitCerle et moi (c'est marrant que tu la connaisses toi aussi !) et avons convenu d'une sorte de jumellage virtuel de nos 2 cercles. Donc si tu en crées un à Dusseldorf, nous pourrions élargir le jumelage ! En fait de jumelage, nous n'avons encore rien fait de très concret, sauf nous donner les listes des livres de nos programmes respectifs. Nos pratiques dont d'ailleurs différentes. Dans le cercle de Saint-Louis, il y a un livre au programme de chaque séance, tandis que nous, nous en mettons 5 ou 6, mais nos séances sont plus espacées. Personnellement je trouve que 2 ou 3 livres seraient mieux que 5 ou 6 parce que les lecteurs n'arrivent jamais à tout lire. Mais comme je suis le dernier entré dans ce cercle, je me conforme à ses usages.
L'association Le Coq à l'Âne dont je fais partie organise aussi des soirées littéraires consacrées à un auteur, presentée par une personne de l'association ou bien extérieure. Au moins d'octobre nous avions eu une soirée consacrée à Kafka (avec quelques passages lus en allemand !) et hier soir c'etait autour de Jean Giono, l'auteur de Colline, Regain, Le Hussard sur le toit, Le chant du monde ... (pour ma part, je ne connaissais que Regain et j'ai vu le film adapté du Hussard). Les deux soirées étaient très captivantes. Nous étions une trentaine de personnes à chaque fois. Et figure toi que j'ai été sollicité pour presenter au mois de mai Nancy Huston ... et j'ai accepté ! Je dois réfléchir à un angle d'approche de l'oeuvre et de l'univers de NH. J'ai pensé aux enfants et au thème de l'exil. Si tu as des suggestions maintenant que tu fais partie des fans de NH, n'hésites pas !   

Wikipedia : je n'ai fait pour l'instant que quelques ajouts très mineurs à 2 pages :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Albert_Camus
http://fr.wikipedia.org/wiki/Litt%C3%A9rature_du_XXe_si%C3%A8cle

Je tâte un peu le terrain. Mon idée est de créer qques pages sur les livres de Nancy Huston puisqu'il y a une page sur la romancière mais rien sur ses romans ou essais. Je ne pense pas te l'avoir dit, j'ai "commis" il y a bientôt 5 ans un site web sur Nancy Huston. Je l'ai retiré d'internet suite à un différent qui était né alors avec l'éditeur de NH, Hubert Nyssen, à qui j'avais demandé son avis. Rien de grave mais ça m'avait un peu coupé dans mon élan. Pour que tu vois de quoi il retourne je viens de le remettre en ligne. Il n'a pas bougé depuis mai 2000, et bien sûr, je ne suis pas très satisfait de son état actuel (sans tenir compte de toutes les pages qui ne sont pas encore écrites). Mais comme je dois me replonger dans l'univers de NH, autant essayer de remettre sur pied ce site. Là aussi, tes remarques, idées, etc. sont les bienvenues. Je suis prêt à tout casser s'il le faut ! Le site est ici.

Pour notre blog, j'aime bien tes idées de plume, de chemins ... Une piste à travailler : Plumes croisées ou Chemins de Plume ou simplement "entrelacs" comme nom et comme titre : "Entrelacs : un échange littéraire par delà les frontières" (comme ça, ça laisse la possibilité à d'autres personnes de nous rejoindre, le cas échéant ...). On peut dire aussi "Chemins de Plume : un échange littéraire par delà les frontières"

je te laisse réfléchir ...
et ok pour un rapport circonstancié sur le MBC Strasbourg !

Lisez l'article en entier.

1.12.04

Chemin de livres

Je t'avais promis une réponse plus complète mais je n'ai pas eu tellement le temps hier et aujourd'hui je suis charette également. Je vais essayer de ne pas trop m'étendre...
Je ne sais pas où tu trouves tes idées de lectures (Boris Akunin ...). Tu n'es pas obligée de me livrer tes secrets (je ne suis pas sûr qu'il le faille d'ailleurs) mais ça me fait plaisir de voir que tu cherches toi aussi ta "voie" parmi les livres. J'ai toujours ressenti la lecture comme un cheminement, tantôt parallèle à celui de l'existence, tantôt superposé à celui-ci, tantôt le croisant de façon inopinée... Là je sens que je m'embarque dans un développement un peu trop long. Je m'arrête là, mais je te sens à même de compléter mes points de suspension. Non ?

Arto Paasilinna : n'ai lu que son Lièvre de Vatanen (que j'ai adoré) mais j'ai La douce empoisonneuse depuis longtemps sur mon étagère. Il faudrait que j'arrive à le lire ! Connais-tu Goran Turnström ? Je n'ai lu que 'Le buveur de lune' (extra) plus une nouvelle de lui traduite par NH mais j'ai 4 autres livres de lui (réunis en 1 seul) sur mon étagère (L'oratorio de Noël ...)   
Un Dimanche à La Piscine ? Oui excellente idée ! Je lis actuellement La seiche un ring de Mosava, ça me plait beaucoup pour le moment. J'espère pouvoir commencer La piscine en début de semaine prochaine. Ca t'irait ? Ca peut être plus tard car j'ai 3 autres rings en attente sans compter les RABCK, les livres de mon cercle de lectures (voir ci-dessous) et mes propres livres !

J'ai fait les release notes de mes livres à lâcher pour le MBC Strasbourg. 24 pour le moment ! Mais il pourrait s'y glisser quelques autres avant mon départ vendredi.

Lisez l'article en entier.